ActualitésNutritionSanté

Comment calculer son IMC (indice de masse corporel) ?

L’IMC ou Indice de Masse Corporel est une méthode simple et rapide pour estimer la corpulence d’une personne. Il permet de savoir si le poids et la taille sont en adéquation, ainsi que de repérer les risques de surpoids ou de maigreur. Afin de connaître votre IMC et de savoir à quel point il est bon pour vous, il faut prendre en compte plusieurs critères et effectuer quelques calculs. Voici un résumé complet des informations dont vous avez besoin et des étapes à suivre pour connaître votre IMC.

Comprendre l’IMC

L’IMC, qui signifie « Indice de Masse Corporel », est un indicateur qui permet de comparer selon le sexe et l’âge, le poids à la taille d’une personne. Il n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, car certaines particularités physiques liées à l’ethnie ou aux antécédents génétiques peuvent fausser le résultat. Cependant, cette mesure reste très utile pour avoir une idée du poids idéal à atteindre pour une santé optimale.

Calculer son IMC

Afin de calculer votre IMC, vous devez disposer de votre taille exacte (en cm), par exemple 169 cm, et de votre poids (en kg). Ensuite, faites l’opération suivante : divisez votre poids par le carré de votre taille. Autrement dit : IMC = Poids (kg) / Taille² (m²). Par exemple, si vous mesurez 1.69m et que vous pesez 72 kg, alors votre IMC sera de 72/ (1,69)² = 25,38

Interpréter le résultat

Votre IMC est ensuite comparé à des normes établies par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et classifié selon 4 catégories :

  • Inférieur à 18,5 : maigreur
  • Plus grand que 18,5 et inférieur à 25 : poids normal
  • Entre 25 et 30 : surcharge pondérale (à surveiller)
  • Supérieur à 30 : obésité (à prendre en charge)
EN SAVOIR PLUS :  Notre avis de la boutique Herbalife et ses produits

Il est important de rappeler que l’IMC ne prend pas en compte la structure musculaire, ni les formes particulières, donc bien que l’on puisse être considéré comme obèse à cause d’un excès de graisse, le résultat peut être faux si on entretient sa masse musculaire et si on est bien proportionné.

Autres moyens de calcul

Si l’IMC ne vous convient pas, il existe d’autres moyens pour déterminer votre poids idéal. Vous pouvez choisir ceux qui vous semblent les plus adaptés à votre situation :

  • la formule de Lorentz, qui tient compte de la différence de poids entre hommes et femmes ;
  • la formule de Monnerot-Dumaine, qui prend en compte le tour de taille et le tour de hanches pour estimer le poids idéal ;
  • la formule de Durnin & Womersley, également basée sur le tour de taille et le tour de hanches mais qui va plus loin en tenant compte de l’activité physique ;
  • et la formule de Robinson, qui calcule le poids optimal d’après la hauteur.

Des habitudes à respecter

Quelque soit la méthode utilisée, le résultat final doit être accompagné de précaution et d’un mode de vie sain. L’IMC est un outil pour connaître son poids, mais ne doit pas être assujetti. Les principes fondamentaux restent les mêmes, à adapter à chaque individu :

  1. Adopter une alimentation variée et équilibrée.
  2. Bouger suffisamment pour favoriser la combustion des calories et pour stimuler le métabolisme.
  3. Boire beaucoup d’eau pour purifier l’organisme.
  4. Eviter l’alcool et les produits industriels trop gras ou trop sucrés.

En somme, calculer son IMC est très simple. Il suffit de trouver sa taille et son poids, de multiplier et de diviser le tout, puis de comparer le résultat aux normes établies. Évidemment, cet indicateur ne remplace pas une consultation chez un professionnel de la santé, notamment si vous n’obtenez pas des résultats satisfaisants ou inquiétants. Mais il est toujours utile de le connaître pour prendre conscience des dangers du surpoids ou du manque de poids et prendre les bonnes mesures pour garder une bonne santé et un corps équilibré.

EN SAVOIR PLUS :  Pouvoir-t-il y avoir une relation entre l'embonpoint et le stress et les émotions ?
Daniel

Qu’est-ce que l’embonpoint ?

Previous article

Pouvoir-t-il y avoir une relation entre l’embonpoint et le stress et les émotions ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualités